Avertir le modérateur

« Les loyers en France | Page d'accueil | Cartes de la crise #5: les Etats-Unis du chômage sur Twitter »

05 mars 2009

Le mouvement des enseignants-chercheurs des universités: notre google map [actualisée le 11 mars]

bx.jpg
Un amphitéâtre à l'Université de Bordeaux/Pierre Andrieu AFP/Archives

Quel ampleur prend le mouvement des enseignants-chercheur? C'est ce qu'on essaye de voir depuis quelques semaines déjà avec cette timespace [on vous a expliqué le concept ici] maison, réalisée avec Dipity. Le point avec notre Google map.
[Actualisé le 116 mars]


Cliquez sur les pictos pour voir ce qu'il se passe. S'il y a une photo, cliquez dessus pour lire l'article. N'hésitez pas à zoomer en utilisant la molette de votre souris ou en double cliquant sur l'endroit de la carte.

 

Aidez nous à mettre à jour cette carte en nous signalant des mobilisations dans les commentaires ou par mail à ejosselin(at)20minutes.fr

Emile Josselin

18:00 Publié dans En français | Lien permanent | Commentaires (42) | Tags : enseignants, chercheurs, éducation, grève, pécresse, timespace, google map Partager cet article avec:

Partager cet article sur Facebook  Ajouter dans Technorati  Ajouter dans Delicious  Partagez sur MySpace  Voter pour cet article dans Wikio  Partager sur StumbleUpon  Partager avec Digg  Partager sur Fuzz   partager sur Diigo    Partager via Tiny URL

A la une:

 //Le tour de France des voeux présidentiels   //Les vacances de Noël des politiques   //20 Minutes arrive dans 20 nouvelles agglomérations françaises   //Les vacances des ministres   //Coupe du Monde, la Twitter map   //Mariages et unions civiles gay dans le monde   //Ces noms de rue controversés   //Les détenus français à l'étranger   //Les campagnes militaires les plus désatreuses   //Une carte pour comprendre - un peu - mieux «Lost: les disparus» 

Commentaires

Les personnels de l'Université Pierre et Marie Curie (Paris 6) réunis en Assemblée Générale (350 personnes) ont notamment voté:
- le retrait du projet de décret modifiant le statut des enseignants-chercheurs: 0 contre, 7 abstentions;
- le refus de la mastérisation de la formation des enseignants du 1er et du 2nd degré: 0 contre, 14 abstentions;
- le refus du dépôt des maquettes de master: 0 contre, 7 abstentions;
- le refus du démantèlement du CNRS: 0 contre, 6 abstentions;
- l'appel à une journée d'action nationale: 0 contre, 4 abstentions;
- le blocage des conseils (CA, CS): 6 contre, 16 abstentions;
- le retrait de la loi relative aux Libertés et Responsabilités des Universités: 25 contre, 44 abstentions;
- la grève: 8 contre, 18 abstentions.

Écrit par : AFZ | 03 février 2009

Lyon : grève voté à lyon I, Lyon II (deux campus), Lyon III, IEP, ENS-LSH. Plus d'info sur rebellyon.info.

Écrit par : lyonnais | 04 février 2009

Arras est en grève depuis lundi.

La prochaine AG étudiante a lieu lundi prochain.

Écrit par : Loïc | 04 février 2009

Tout le monde sait que le vote dans les assemblées générales se font à main levée et que les jeunes enseignants chercheurs ne peuvent voter contre sans se faire automatiquement discriminer ( et pas de façon positive ). Comment des intellectuels peuvent-ils au nom de la démocratie et de la défense de la liberté continuer à pratiquer un tel déni .....

Écrit par : LAPEYRE | 04 février 2009

L'institut de psychologie de Paris 5 a voté la grève illimitée, ainsi que le blocus.

Blog des enseignants-chercheurs grévistes :
http://psycho-descartes.over-blog.com/

Écrit par : Anne | 04 février 2009

@ tout le monde
Merci beaucoup, j'ai actualisé la carte à l'aide de vos commentaires. Continuez à nous envoyer des infos.

Écrit par : Emile Josselin | 04 février 2009

A Metz l'UPV-M a voté la greve générale et illimité le 3fevrier à l'unanimité (4contres 4abstentions)

Écrit par : eddy | 04 février 2009

GRENOBLE : Université Joseph Fourier (Grenoble 1) > Institut Fourier (UFR de mathématiques) : grève et mouvements d'action ont été votés aujourd'hui par AG.

Écrit par : Max | 04 février 2009

Université Aix-Marseille I - Lettres & Sciences Humaines, Aix-en-Provence

AG des personnels des UFR: mardi 3 fév. 10h, Amphi E. Compte rendu:

Il a voté à une très large majorité la grève jusqu’au moins la journée d’action nationale des universités le mardi 10 février inclus. Une journée d’actions et de manifestations est également prévue localement jeudi, départ de St Charles 14h.

En dehors de ces journées spécifiques, les enseignants vont, pour la plupart, être présents à l’heure de leurs cours et recevoir les étudiants pour discuter de la situation.

Écrit par : Jerykho | 04 février 2009

Université Sud Toulon Var


Ce matin bocage du bâtiment de l'administration.

AG de l'Université ce midi.

Il a été voté la grève jusqu'à lundi prochain.
Avec des actions comme:
-université pitonne (tout véhicule interdit)
-Envoi d'une délégation à Paris
-Envoi d'une délégation auprès de notre Ministre Maire de Toulon accompagné du Président de l'Université qui soutient le mouvement...

Écrit par : martino | 04 février 2009

@ tout le monde,
Merci encore, c'est sur la carte, continuez de faire circuler l'info.

Écrit par : Emile Josselin | 04 février 2009

Euh… Dans la fac de médecine de Paris VI, on ne connaît pas la grève (10 000 étudiants sur les 30000 que comptent l'université).

Écrit par : oh oh | 04 février 2009

le campus d'Amiens(lettres -science humaines) est en greve depuis aujourd'hui la prochaine AG est lundi à 12 h il en est de meme pour la fac d'art et la fac de droit/eco

Écrit par : chupachups0812 | 04 février 2009

grève votée à l'université de Nîmes( AG du 3 février 2009) jusqu'à lundi!

Écrit par : khadija bouzelmad | 04 février 2009

Campus Sciences de REIMS en grève depuis lundi. Ce matin, IUT bloqué. Prochaine AG jeudi 5 - 10 heures

Écrit par : Max | 04 février 2009

Le mouvement est en train de gonfler,serait ce un Tsunami qui se prépare à l'horizon ?

En tous cas je suis entiérement avec vous tous......

Écrit par : Diache | 04 février 2009

Bonjour...
Est-ce que quelqu'un aurait des informations sur le mouvement de grève à l'Université d'Evry-Courcouronne ?

Écrit par : Ornella | 05 février 2009

Un peu de calcul.

Comment s'établit la durée de travail des enseignants ?

Il faut revenir à l'époque des 40h/semaine (h/s) et 4 semaines de "congés payés" par an, on obtient 40x(52-4) = 1920 heures.

Mais l'enseignant à la base ne travaille pas 48 semaines par an, on considère qu'il ne travaille que 10 mois par an.
Peu de gens le savent (même parmi les enseignants) : il ne sont payés que pour 10 mois par an mais pour des raisons comptables (!?!à méditer) il reçoivent un salaire mensuel


égal à 10/12 (83%) de leur salaire "normal".


On arrive donc à 1920*10/12 = 1600 heures.

Vous savez que les enseignants ne font pas 1600h de cours par an, eh bien faire cours demande de la préparation/correction/remise à niveau

Cette durée dépend du niveau de la formation : 1h d'enseignement demande (1)

1,5h dans le primaire

2h dans le secondaire

3h dans le supérieur


Pour le supérieur on arrive donc à 1h de cours = 4h de travail soit 1600/4= 400 h de cours annuel.(2)
L'année universitaire étant basée sur 32 semaines, on arrive à 400/32 = 12,5 arrondi à 12h/s soit 12 * 32 = 384 heures/an (16 h de gagné dans le calcul)

Pour le supérieur, toutes les heures ne sont pas égales :

Les heures d'enseignement sont réparties en 3 classes les TD (travaux dirigés) qui servent de base, les cours (Co) 1h de Co =1,5 h de TD et les TP (travaux pratiques) 1h de TP=2/3 h de TD.

(ça peut paraitre bizarre mais c'est comme ça. Je suppose que celà a été établi par les professeurs d'université qui ne faisaient que du cours !!!!)

On en arrive donc à 384 "heures équivalent TD"


Dans le supérieur, les enseignants sont des chercheurs ==> des enseignants-chercheurs.

Un enseignant-chercheur "équilibré" fera 50% de recherche et 50% d'enseignement, bien sûr si (c'est normal) sa recherche et son enseignement portent sur le même thème

cela diminuera d'autant son temps de "préparation" lui permettant de chercher davantage.
On en arrive donc, pour les enseignants-chercheurs aux 384/2 = 192 heures de TD, équivalentes à 128 heures de cours ou 288 heures de TP.

Ou est le problème ?
Un enseignant gagne peu (très peu si on considère le peu d'enthousiasme que ce métier suscite)
Les enseignant-chercheurs aussi gagnent très peu mais leurs motivation peuvent être de nature diverses :

1° Ils se consacrent exclusivement à la recherche et (dans un monde parfait(3) avec la motivation et les capacités) ils deviennent rapidement "Professeur d'Université" (les règles du jeu changent ...)


2° Certains délaissent la recherche pour faire plus d'enseignement, mais en gardant le statut d'enseignant-chercheur, ce qui leur permet de gagner un peu mieux leur vie.

Ils ne gagnent pas des fortunes, ils permettent d'avoir un système qui tourne (ou semble tourner).
Mais on va leur dire qu'ils doivent choisir !

Que s'il ne font pas de recherche réelle, ils perdent leur statut et devront "travailler plus"

3° D'autres sont beaucoup plus intelligents (où trouvent t'on les gens très intelligents : regarder le parcours de notre président) :
ils ne font QUE de la recherche dans LEUR université,
ils font des heures d'enseignement SUPPLEMENTAIRES dans les universités voisines.
Comme ce sont d'actifs chercheurs beaucoup deviendront vite "professeur d'université"
et en plus, ils réussissent à arrondir leurs fins de mois.
On peut malgré tout considérer ce genre de comportement comme peu moral.

En guise de conclusion :
Mettre tous les problèmes de l'université ensemble ne permettra pas de régler quoi que ce soit
(ou permetra de ne rien régler, ce qui en arrangera certains)

Augmenter le salaire de tous les enseignants doit être le point de départ (4)
Ce gouvernement s'y prend vraiment très mal (5)

(1) Bien sûr ces nombres ne valent qu'en tant qu'indication

(2) Il faudrait tenir compte du passage à 35h qui s'est fait à temps de travail constant et sans augmentation de salaire

(3) Un monde parfait n'existe pas ......
Comme d'autres choses que la recherche (relations , politique, syndicat, secte ou autres.....)
permettent de devenir "Professeur des universités" ceux qui ne font QUE de la recherche ont quelques soucis à se faire.

(4) en plus de l'augmentation générale de tous les fonctionnaires.

(5) Non les ministres ne sont pas choisis en fonction de leurs compétences,
et pourtant les gens compétents ne manquent pas.

Écrit par : damashi | 05 février 2009

Université Paris 13,

il y a greve de pres de 90% des UFR, de nouvelles AG sont à venir pour les UFR le langue

Écrit par : Cheroky | 05 février 2009

Fac de lettre et langues 'occupée' (en réalité bloquée) à Poitiers...

Écrit par : Etu86 | 05 février 2009

Université Sud Toulon Var


Ce matin bocage du bâtiment de l'administration.

AG de l'Université ce midi.

Il a été voté la grève jusqu'à lundi prochain.
Avec des actions comme:
-université pitonne (tout véhicule interdit)
-Envoi d'une délégation à Paris
-Envoi d'une délégation auprès de notre Ministre Maire de Toulon accompagné du Président de l'Université qui soutient le mouvement...

Écrit par : martino | 05 février 2009

Malgré ce qu'a pu déclarer le président de l'université, l'université Lille 2, et en particulier la faculté de droit, est bien en grêve.

Écrit par : droit59 | 05 février 2009

manif ce matin a brest, entre 500 et 1000 personnes. une anpe a été envahie pendant une dizaine de minutes. AG prevue cette aprèm en fac de lettre.

Écrit par : kal | 05 février 2009

L'Université de Toulon continu de protester contre cette loi de PRIVATISATION DE L'ÉDUCATION.

hier, suite au blocages des parkings, sit-in a toulon a la fac de droit, puis distribution de tract en ville, et départ pour la Mairie puis vers le lycée dumond.

Aujourd'hui a nouveau le blocage et un sit-in au rond point de l'université et des grande surfaces de grand var.

conférence de presse du Président, qui soutient comme de nbreux départements et d'UFR le mouvement.

l'effet boule de neige commence..........attention Pecresse et Sarko!

Écrit par : martino | 06 février 2009

Un peu de calcul.
Comment s'établit la durée de travail des enseignants ?
Il faut revenir à l'époque des 40h/semaine (h/s) et 4 semaines de "congés payés" par an, on obtient 40x(52-4) = 1920 heures.
Mais l'enseignant à la base ne travaille pas 48 semaines par an, on considère qu'il ne travaille que 10 mois par an.
Peu de gens le savent (même parmi les enseignants) : il ne sont payés que pour 10 mois par an mais pour des raisons comptables (!?!à méditer) il reçoivent un salaire mensuel

égal à 10/12 (83%) de leur salaire "normal".

On arrive donc à 1920*10/12 = 1600 heures.
Vous savez que les enseignants ne font pas 1600h de cours par an, eh bien faire cours demande de la préparation/correction/remise à niveau

Cette durée dépend du niveau de la formation : 1h d'enseignement demande (1)
1,5h dans le primaire
2h dans le secondaire
3h dans le supérieur

Pour le supérieur on arrive donc à 1h de cours = 4h de travail soit 1600/4= 400 h de cours annuel.(2)
L'année universitaire étant basée sur 32 semaines, on arrive à 400/32 = 12,5 arrondi à 12h/s soit 12 * 32 = 384 heures/an (16 h de gagné dans le calcul)
Pour le supérieur, toutes les heures ne sont pas égales :
Les heures d'enseignement sont réparties en 3 classes les TD (travaux dirigés) qui servent de base, les cours (Co) 1h de Co =1,5 h de TD et les TP (travaux pratiques) 1h de

TP=2/3 h de TD. (ça peut paraitre bizarre mais c'est comme ça. Je suppose que celà a été établi par les professeurs d'université qui ne faisaient que du cours !!!!)
On en arrive donc à 384 "heures équivalent TD"

Dans le supérieur, les enseignants sont des chercheurs ==> des enseignants-chercheurs.
Un enseignant-chercheur "équilibré" fera 50% de recherche et 50% d'enseignement, bien sûr si (c'est normal) sa recherche et son enseignement portent sur le même thème

cela diminuera d'autant son temps de "préparation" lui permettant de chercher davantage.
On en arrive donc, pour les enseignants-chercheurs aux 384/2 = 192 heures de TD, équivalentes à 128 heures de cours ou 288 heures de TP.

Ou est le problème ?
Un enseignant gagne peu (très peu si on considère le peu d'enthousiasme que ce métier suscite)
Les enseignant-chercheurs aussi gagnent très peu mais leurs motivation peuvent être de nature diverses :

1° Ils se consacrent exclusivement à la recherche et (dans un monde parfait(3) avec la motivation et les capacités) ils deviennent rapidement "Professeur d'Université" (les

règles du jeu changent ...)

2° Certains délaissent la recherche pour faire plus d'enseignement, mais en gardant le statut d'enseignant-chercheur, ce qui leur permet de gagner un peu mieux leur vie.
Ils ne gagnent pas des fortunes, ils permettent d'avoir un système qui tourne (ou semble tourner).
Mais on va leur dire qu'ils doivent choisir !
Que s'il ne font pas de recherche réelle, ils perdent leur statut et devront "travailler plus"

3° D'autres sont beaucoup plus intelligents (où trouvent t'on les gens très intelligents : regarder le parcours de notre président) :
ils ne font QUE de la recherche dans LEUR université,
ils font des heures d'enseignement SUPPLEMENTAIRES dans les universités voisines.
Comme ce sont d'actifs chercheurs beaucoup deviendront vite "professeur d'université"
et en plus, ils réussissent à arrondir leurs fins de mois.
On peut malgré tout considérer ce genre de comportement comme peu moral.

En guise de conclusion :
Mettre tous les problèmes de l'université ensemble ne permettra pas de régler quoi que ce soit
(ou permetra de ne rien régler, ce qui en arrangera certains)

Augmenter le salaire de tous les enseignants doit être le point de départ (4)
Ce gouvernement s'y prend vraiment très mal (5)

(1) Bien sûr ces nombres ne valent qu'en tant qu'indication

(2) Il faudrait tenir compte du passage à 35h qui s'est fait à temps de travail constant et sans augmentation de salaire

(3) Un monde parfait n'existe pas ......
Comme d'autres choses que la recherche (relations , politique, syndicat, secte ou autres.....)
permettent de devenir "Professeur des universités" ceux qui ne font QUE de la recherche ont quelques soucis à se faire.

(4) en plus de l'augmentation générale de tous les fonctionnaires.

(5) Non les ministres ne sont pas choisis en fonction de leurs compétences,
et pourtant les gens compétents ne manquent pas.

Écrit par : damashi | 09 février 2009

INaLCO (Insitut National des Langues et Civiisations Orientales) à Paris (siège ruede Lille) :
mobilisation générale et grève reconductible jusqu'à jeudi (en bonne voie de reconduction...).
Le cours ne sont plus assurés (en tout cas à Dauphne, où je vais...).
C'est la 1ère fois depuis 1968 que l'INaLCO s mobilise pour une cause nationale !

Écrit par : lohren | 10 février 2009

Rennes 1, Rennes 2, INSA, IEP et IUT en grève à Rennes. Blocage votée à Rennes 2 lors de l'assemblée générale du 09/02 réunissant étudiants et personnels

Écrit par : Sophia | 10 février 2009

Malgré le mouvement de grève contre la vie cher, la Martinique et la Guadeloupe manifestent également contre les réformes et cela, il semblerait que les journaux ont tendances nous oublier.

Écrit par : jennifer | 11 février 2009

NANTES : blocus reconduit jusqu'au 23 février (lundi de la rentrée) pour toutes les fac lors des AG de ce jour, 11 février.

Écrit par : Pokya | 11 février 2009

La fac d'Arras est bloquée depuis jeudi dernier.

Une nouvelle AG est convoquée aujourd'hui.

Écrit par : Loïc | 17 février 2009

L'université d'Avignon est en grève depuis presque 3 semaines et depuis le mardi 17 février les grévistes ont interrompu les quelques cours qu'ils restaient. Aujourd'hui l'université est totalement bloquée...

Écrit par : Amélie | 18 février 2009

Manifestation à Besançon cet après-midi à partir de 14 h.

Écrit par : Dunga | 19 février 2009

@ Dunga, Amélie, Loïc
Merci beaucoup, c'est en ligne!

Écrit par : Emile Josselin | 19 février 2009

l'université de Paris X (Nanterre) est également en grève, une grève de type active, nous n'avons pas bcp de cours depuis quelques semaines...
voilà en ce qui concerne Paris X

Écrit par : mélanie | 06 mars 2009

L'université de Poitiers est toujours bloquée. Des AG se tiennent tous les mardi et des cours libres ont lieu tous les jours.

Écrit par : Etu86 | 06 mars 2009

BORDEAUX III

Motion votée le 6 mars par l’UFR de Géographie et Aménagement

________



Les personnels (enseignants et Biatoss) et les étudiants de l’UFR de Géographie et Aménagement, réunis en AG le vendredi 6 mars, constatant une fois de plus après 48 h de blocage que rien n’a avancé sur les différents points faisant l’objet de leur contestation, notamment sur la réforme de la formation des maîtres, et qu’aucune ouverture de négociations n’est envisagée, décident de maintenir le blocage de l’UFR jusqu’au lundi 9 mars 15 h.

Pour préparer d’éventuelles nouvelles actions visant à faire aboutir leurs demandes, ils souhaitent qu’une réunion des responsables des UFR bloquées à Bordeaux 3 soit organisée lundi 9 mars à 10 h.

Une nouvelle AG de l’UFR aura lieu le lundi 9 mars à 15 h pour faire le point sur l’évolution de la situation.


Adoptée à l’AG des personnels par 27 voix pour, 0 voix contre, 4 abstentions, 0 npppv

Adoptée par l’AG des étudiants par 77 voix pour, 1 contre, 3 abstentions, 0 npppv

Écrit par : John | 06 mars 2009

Gréve cet aprés midi à Bordeaux à 15 H place de le victoire

Écrit par : John | 11 mars 2009

@ John,
Merci, j'ai actualisé la carte avec votre commentaire.

Écrit par : Emile Josselin | 11 mars 2009

Lille 2 droit bloquée pour la deuxième semaine suite à 1 vote à bulletin secret lundi après midi et ce, jusqu'à mardi prochain et une nouvelle AG

Écrit par : A | 18 mars 2009

Près de trois mois sans cours, ni même comme dans certaines facs des professeurs qui suivent leurs élèves sur internet.
Que c'est loin l'Amérique, où un enseignant, voyangeant en Europe en août reste en contact avec ses élèves, à ses frais , trouvant cela évident, normal: il est payé pour cela, et cela lui plaît....Exemple: les professeurs RODWIN père(Lloyd; M.I.T. urbanisme), fils: Victor, (NYU, santé publique),Mark ( Boston, droit).
Le droit de grêve est une avancée, qui ne doit jamais être utilisé contre "le client", l'élève, mais contre le patron (l'Etat). Ces grêves empêchent -elles nos dirigeants -élus- de vivre normalement? non. Alors???
Les enseignants donnent raison à celui qui les nommaient des mamouths; à ceux qui cherchent à les remplacer, comme la ligne 14 de la RATP, par des robots. Alors? suicide mode d'emploi???

Écrit par : fejto | 18 mars 2009

La Fac d'Arras est bloquée depuis le 12 février.

Écrit par : Loïc | 21 mars 2009

Je sauvegarde que rarement des blogs a mes favoris mais il est vrai que le votre merite une relecture.

Écrit par : opticiens en ligne | 10 octobre 2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu